Lac Titicaca

Lac Titicaca, étendue d’eau navigable la plus élevée en altitude au monde! En fait, le lac est si vaste que l’on a parfois l’impression d’être au bord de la mer…
Ballottée par les avis divergents des voyageurs quand au côté à visite, à savoir Bolivien ou Péruvien, je décide d’aller me faire ma propre opinion. Cap tout d’abord sur Copacabana pour aller sur la Isla del Sol, côté bolivien. Et là, pour être très franche, ce ne sera pas la partie inoubliable du voyage. J’aurais dû lire des blogs un peu plus récents: depuis 2 ans, seule une toute petite partie de l’île est visitable, suite à un conflit violent entre communautés du Nord et du Sud, au sujet des répartitions des aides financières pour le tourisme. Évidemment, j’ai bien sûr tenté de franchir la « frontiere », mais me suis fait gentiment renvoyer d’où je venais par des locaux qui déjouent toute tentative.
Rien y fait, tout est contre moi😅 les éléments se déchaînent : pluie, neige, grêle, orage, vent, tout y passe! Les habitant sont quand à eux aussi maussades que la météo. Pas un sourire, le gringos est juste la pour laisser un max de bolivianos.
Le peu de l’île vu lors des éclaircies est cependant très beau. Chemins de crêtes, avec magnifiques panoramas, effluves de plantes presque méditerranéennes (mention spéciale pour la Muña, sorte de thym mentholé, delicieux en tisane ou aromatisant une truite du lac😋).
Le côté péruvien est radicalement différent, et ce dès la frontière, le Pérou étant beaucoup plus moderne, c’est comme un bond dans le temps. La vie semble plus facile. Ici aussi des îles montrant une vie traditionnelle, beaucoup plus paisible et moins touristique que la Isla del sol. Enfin, mis à part les Îles Uros, fameuses îles flottantes articicielles en jonc, sorte de parc d’attraction pour touristes. Du moins la plus part, celles auquelles le quidam a accès. Vini, vidi, et y a rien à en dire, c’est hilarant de ridicule. Vente forcée de mauvais artisanat, faux habitants qui rentrent le soir a la ville, etc…
Non, la pépite se trouve sur la presque île de Capachica, au village de Llachon. Un havre de paix, une maison d’hôte adorable, on y resterait bien des jours… Longues randonnées sur les crêtes dans une solitude totale, paysans vacants au loin, lac frangé de sommets blancs…une quiétude parfaite. Les habits traditionnels des habitants (même des jeunes!) sont comme des tâches de couleur dans ces paysages harmonieux. Quand à la décoration de l’église, je vous laisse deviner en quoi sont faites ces jolies guirlandes!😂
Hors des sentiers battus, on atteint souvent des petits paradis!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s