Arequipa, Chachani et Vallée de la Colca

Cap sur Arequipa et le Sud du Pérou. Arequipa, c’est à 2330m d’altitude! Ça fait tout drôle, après avoir passé un mois entre 3500m et 5000m…
Très joli centre ville, tout blanc, construit avec la pierre du volcan Chachani qui la surplombe. 2 géants veillent sur Arequipa: le Misti et son cône parfait, et le Chachani, 6075m qui a davantage une forme allongée, avec différents sommets enneigés et des couleurs lunaires, blanches, rouges, grises, ocres.
Un des 6000 les plus faciles au monde, non technique, qu’il est écrit sur internet. Il n’en faut pas plus pour me titiller et me donner envie de franchir un nouveau défi: le cap des 6000m🤩
Ascension faite de nuit, à la frontale (c’est pas plus mal: autant pas voir la grimpette à se farcir😅).
Le pas imposé par mon guide est très lent dès le debut, à une altitude de 5000m.
Je fais bien la maline jusqu’à 5700m, pas essoufflée, juste un peu lassée de tous ces lacets…mais c’est là que ça se gâte! La tête commence à ne plus aimer: léger étourdissement, puis mal au crâne qui s’installe. Après quelques champs de pénitents à franchir (ces lames de glace façonnée à par le vent), c’est l’arrivée triomphante à la croix qui marque le sommet. Clic clic, quelques photos prises sans grande lucidité : une seule envie, redescendre!😂 y a pas à dire: 6000m, c’est un cap. Notre corps n’est pas adapté à ça, nous les gringos…Mais quelle experience!!! Et quelle vue…
En bref, 6h30 de montée (au lieu des 8h annoncées 💪), 3h de descente, en surfant le sable sur les talons.
Le Pérou, et Arequipa particulièrement, est connu pour ses manifestations: le Péruvien aime clamer haut et fort sa désapprobation. Je vais en faire les frais les prochains jours: une grève commence contre la construction d’une mine, qui va paralyser les routes et le tourisme. Mais une agence arrive quand même à nous sortir par des routes bis en terre pour aller visiter la Vallée de la Colca et son canyon (plus profond du monde), ses terraces de culture datant de l’époque pre-inca toujours utilisées (nommées andenes ) et les miradors d’observation des condors. Belles bêtes! 3 mètres d’envergure pour les plus grands…
Enfin, Arequipa vaut aussi le deplacement pour son admirable monastère San Catalina, qui donne un très bel aperçu de la vie monastique (On serait presque tenté par cette vie simple de cloitrées!).
Le retour à Cuzco sera en avion, les bus sont tous bloqués 👿.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s